Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par www.matthieulamarque.fr

Médecin de campagne ou le lien qui guérit

MEDECIN DE CAMPAGNE

Date de sortie 23 mars 2016 (1h 42min)

De Thomas Lili

Avec François Cluzet, Marianne Denicourt

Thomas Lilti, ancien médecin généraliste devenu réalisateur, après "Hippocrate" (2014), son second long métrage, poursuit son exploration du milieu médical avec "Médecin de campagne".

Jean-Pierre Werner est un médecin dévoué, qui sillonne depuis des années les routes de sa campagne pour soigner ses patients.Sa vie bascule quand on lui détecte un cancer du cerveau. Un confrère et ami lui conseille de se faire remplacer. Il lui recommande Nathalie Delezia, qui a longtemps été infirmière avant de reprendre ses études. Jean-Pierre est peu disposé à lâcher du lest et traite mal la jeune femme. Mais Nathalie a du caractère et parvient peu à peu à s'imposer.

Évidemment, le titre peut faire référence à "Le médecin de campagne" de Balzac où le social et le politique sont liés. C'est ce que nous retrouverons tout au long du film. Autour de ce médecin évolue une multitude de personnages (tous comédiens professionnels) qui sont filmés avec une grande tendresse par la camera de cet ex-médecin devenu réalisateur. Il réussit à mêler des anecdotes cocasses sur les villageois à l'histoire de ce médecin malade, ce qui donne l'impression de passer du documentaire au romanesque.

La campagne (et ses éléments) est l'autre personnage principal. Les levés et les couchés de soleil (très beaux) montrent l'investissement 24h/24 et 7j/7 de ces médecins de campagne. Puis il y a les routes et les chemins qu'ils empruntent en voiture ou à pied pour aller vers des gens très souvent seuls. Car ce film parle de solitude."Le médecin de campagne est donc, plus que jamais, perçu comme un héros positif. Il incarne un rôle social majeur, faisant le lien entre les générations, luttant contre l’isolement et la solitude de ses patients."explique Thomas Lilti .

Le réalisateur aborde aussi le thème de "la relève" et des difficultés à remplacer quelqu'un. Il a la bonne idée de faire jouer ce personnage de médecin remplaçant par une femme pour traiter le grand sujet de la place de la femme pratiquant la médecine et surtout de la place de la femme exerçant un métier masculin dans le milieu rural .

On ne cesse de sentir la dualité dans ce film : le médecin face à sa maladie, le médecin face à sa remplaçante et la médecine libérale face à celle exercée à l'hôpital.

Au final, le réalisateur nous laisse ce message : c'est le lien qui guérit...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article