Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par MATEO

Pourquoi FRIENDS reste une série culte et inspirante aujourd'hui ?

L'épisode spécial réunissant les six acteurs de "Friends", 17 ans après l'arrêt de la série, est diffusé ce jeudi sur SALTO en France et prochainement sur TF1.

En ce jour si particulier pour les fans, je me suis posé la question : "Pourquoi cette série reste culte et si inspirante encore aujourd'hui pour les spectateurs, toutes générations confondues ?"

Pourquoi FRIENDS reste une série culte et inspirante aujourd'hui ?

Les six "amis" ne s'étaient revus qu'une fois depuis l'arrêt de la série Friends, il y a 17 ans. C'est dire si leurs retrouvailles étaient attendues par les fans. Pendant 1h39, les acteurs David Schwimmer, Jennifer Aniston, Matt LeBlanc, Matthew Perry, Lisa Kudrow et Courteney Cox évoquent leur alchimie et se remémorent cette série, qui a occupé 10 ans de leur vie et les a rendus célèbres dans le monde entier.

Les 236 épisodes de Friends, diffusés dans 220 pays, ont été regardés plus de 100 milliards de fois sur toutes les plateformes dans le monde.

Donc les six acteurs principaux ne reprennent pas leurs rôles dans cet épisode inédit, qui est plus un épisode à la manière d’un « talk-show » à l’américaine : Témoignages, extraits d'épisodes, bêtisiers, mots de fans et de stars, et une  dose de nostalgie constituent cette réunion. Cet épisode est intitulé "Celui où ils se retrouvent" en rappel à la formulation des titres de tous les épisodes de la série.

Après le projet d'un film en 2009 avorté pour différentes raisons, il aura fallu deux ans de négociation, pour réunir les acteurs principaux dont le cachet s'élève à 2,5 à 3 millions de dollars par acteur pour cet épisode spécial.

Cette "réunion" entre potes s'ouvre avec un David Schwimmer (Ross) errant dans les décors de la série. La nostalgie s'empare des fans que nous sommes en quelques secondes. "On s'était dit rendez-vous dans... 17 ans !" Effectivement, 17 ans se sont écoulés depuis le dernier épisode. À peine arrivée dans le décor recréé au détail près pour l'occasion, Jennifer Aniston (Rachel) cherche les mouchoirs. Courteney Cox (Monica) arrive, elle aussi en larmes, quelques minutes après. Ces retrouvailles s'annonceraient-elles larmoyantes ? Une fois tous les acteurs réunis, ils se retrouvent sur un très beau plateau de télévision devant la fontaine mythique avec un public en délire et l'animateur James Corden survolté.

Les créateurs de la série, Marta Kauffman et David Crane ont également été conviés à cette événement. C'est d'ailleurs l'un des aspects les plus passionnants de cet épisode spécial : la cuisine interne et les secrets de fabrication de la série.

"On ne voulait pas des stars", explique David Crane, évoquant le long processus de casting, pour trouver les six candidats parfaits. David Schwimmer, Jennifer Aniston, Matt LeBlanc, Matthew Perry, Lisa Kudrow et Courteney Cox évoquent de leur côté la façon dont ils ont été engagés et comment leur vie a changé, alors qu'ils passaient de jeunes acteurs cachetonnant, au statut de stars.

La série-culte a marqué toute une génération et continue de séduire un nouveau public, confirmant la popularité intacte de Friends. Du « How you doin’ ? » lourdaud de Joey au « We were on a break ! » exaspéré de Ross, en passant par le fameux « I KNOW ! » de Monica, chaque téléspectateur a sa phrase fétiche, sa scène favorite et son personnage préféré.

Pourquoi FRIENDS reste une série culte et inspirante aujourd'hui ?
Critiques et controverses

Un phénomène de cette ampleur a également suscité des critiques.

Un point récurrent porte sur les doublages en français. Sont reprochés notamment de trop fréquentes erreurs de traduction, des traductions trop éloignées des textes originaux et des jeux de mots dénaturés, ainsi que le changement des voix françaises de Rachel, Chandler et Joey lors des deux dernières saisons. Ces écarts de traduction sont parfois justifiés par les différences culturelles avec les États-Unis. Les erreurs sont également dues au temps imparti pour réaliser le doublage (deux épisodes par jour) et certains fans admettent néanmoins que la version française est le doublage le plus réussi.

Un autre point souvent critiqué est le fait que la plupart des acteurs de la série sont blancs : il faut attendre la neuvième saison pour voir apparaître le premier personnage récurrent de couleur (le personnage de Charlie, incarné par Aisha Tyler). Dans les années 1990, il était rare de voir des séries mélangeant des personnes de couleurs et on retrouve une situation inverse avec des séries comme Le Prince de Bel-Air, le Cosby Show ou encore La Vie de famille où la plupart des protagonistes sont Afro-Américains.

Les gags récurrents sur les homosexuels et le comportement de certains d'entre eux (notamment Ross envers Susan) sont également à l'origine d'accusation d'homophobie envers la série. On peut cependant noter que David Crane, l'un des créateurs, scénaristes et producteurs de la série, étant lui-même homosexuel, a fermement défendu le fait que les personnages de Chandler et de Ross n'étaient pas homophobes. Par ailleurs, la mise en situation dès la première saison d'un couple homosexuel féminin accédant à la parentalité constitue une première dans l'histoire télévisuelle. À noter également, plusieurs personnages homosexuels masculins insérés dans la société et assumant leur statut, notamment dans l'entreprise de Chandler (saison 1).

Enfin, la vulgarité de certains épisodes, qui adoptent un langage parfois corsé ou utilisent des allusions sexuelles pour provoquer un effet comique. Certains thèmes abordés entraîneront des classifications restrictives pour certains épisodes dans plusieurs pays.

Des cameos et des Guests dans cette réunion.

Comme dans la série à l'époque, qui a vu défiler une liste impressionnante de cameos, cet épisode spécial a convié des invités de choix, venus témoigner de leur passion pour Friends, comme le groupe de K-pop BTS, l'acteur Kit Harington, la prix Nobel de la paix, Malala Yousafzai ou encore David Beckham qui avoue se reconnaître dans le personnage de Monica et combler sa solitude vécue pendant ses longues nuits à l'hôtel avec son épisode fétiche . D'anciens seconds rôles de la série passent également une tête, comme Reese Witherspoon, Tom Selleck, ou Maggie Wheeler qui incarnait l'horripilante Janice.

Lady Gaga reprend avec Lisa Kudrow et un plaisir non dissimulé, un des hymnes de la série Smelly Cat (Tu pues le chat, en français).

Pourquoi FRIENDS reste une série culte et inspirante aujourd'hui ?

Une série progressiste

A bien des égards, cette sitcom est un objet de la pop culture très en avance sur son temps. Ainsi, en 1996, elle montre un mariage lesbien entre Carol (l’ex-femme de Ross) et sa compagne Susan. Dans la saison 4 (1997-1998), la grossesse de Lisa Kudrow (Phoebe) sert à aborder le sujet des mères porteuses. Stériles, Monica et Chandler doivent adopter pour devenir parents. Rachel et Ross ont un bébé ensemble sans être en couple. Les personnages enchaînent les partenaires sexuels, etc. Dans sa forme, cette sitcom n’a rien révolutionné. En revanche, si on parle de contenu, il y a un avant et un après Friends”. Il est certain que cette série a ouvert la voie à la représentation de modèles familiaux alternatifs.

Une série doudou

Si la série reste tellement aimée malgré les accusations de sexisme, d’homophobie et de grossophobie, c’est en partie grâce à sa légèreté. Cette sitcom se déroule dans un monde fictif qui donne une vision totalement idéalisée de années 1990. Certes, les personnages sont confrontés à des problèmes mais, en général, il ne leur arrive jamais rien de grave. Son insouciance, son côté bon enfant, les valeurs liées à l'amitié qu'elle véhicule font de "Friends" la série "Doudou" par excellence : rassurante et réconfortante.

Le thème de la série peut d'ailleurs, en soi, faire office d'anxiolytique : des amis fidéles et dévoués veillent les uns sur les autres. Quoi qu'il arrive, ils se soutiennent et font ensemble la transition vers l'âge adulte (un sujet transgénérationnel). Le caractère indéfectible de leurs liens est même chanté par The Rembrants dans le générique : « I’ll be there for you, ’cause you’re there for me too » (Je serai là pour toi, parce que tu es là pour moi aussi).

Le succès de cette série repose notamment sur des personnages que le public n'a pas tardé à trouver attachants : Ross, l'intellectuel timide et malheureux en amour, Joey, le séducteur qui compte plus sur son physique que sur son intelligence pour plaire, Chandler, le blagueur aux réparties diversement accueillies, Phoebe, la farfelue, Monica, la maniaque de la propreté et du rangement, et Rachel, la paresseuse désordonnée46. Les six amis se voient très souvent (en particulier au Central Perk, un café où ils passent ensemble la plupart de leur temps libre), parlent travail, argent, amour, se disputent, se soutiennent, rient et pleurent côte à côte.

En somme, Friends est une histoire d'amitié, de liens solides qui se renforcent à mesure que le temps passe. Grâce à l'évolution des personnages sur dix ans, la série se présente comme un parcours initiatique, traité sur un mode humoristique, montrant de jeunes adultes affronter les difficultés de la vie. Les spectateurs peuvent s'identifier aisément à cette histoire de gens ordinaires car la plupart des sujets ordinaires y sont traités.

Analyse du succès

Le succès de cette série repose notamment sur des personnages que le public n'a pas tardé à trouver attachants : Ross, l'intellectuel timide et malheureux en amour, Joey, le séducteur qui compte plus sur son physique que sur son intelligence pour plaire, Chandler, le blagueur aux réparties diversement accueillies, Phoebe, la farfelue, Monica, la maniaque de la propreté et du rangement, et Rachel, la paresseuse désordonnée. Les six amis se voient très souvent (en particulier au Central Perk, un café où ils passent ensemble la plupart de leur temps libre), parlent travail, argent, amour, se disputent, se soutiennent, rient et pleurent côte à côte.

En somme, Friends est une histoire d'amitié, de liens solides qui se renforcent à mesure que le temps passe. Grâce à l'évolution des personnages sur dix ans, la série se présente comme un parcours initiatique, traité sur un mode humoristique, montrant de jeunes adultes affronter les difficultés de la vie. Les spectateurs peuvent s'identifier aisément à cette histoire de gens ordinaires car la plupart des sujets ordinaires y sont traités.

Friends est une sitcom (situation comedy), c’est-à-dire une série humoristique dont l'action se déroule presque exclusivement dans les mêmes décors, plus proche de la pièce de théâtre filmée que du « feature film ».

Certaines constantes formelles se retrouvent dans quasiment tous les épisodes :

  • les rires des spectateurs en fond sonore : les sitcoms américaines sont souvent enregistrées en public, ce qui est partiellement le cas de Friends : bien que les rires et une partie des voix soient ré-enregistrés en post-production, et que certaines scènes (extérieurs notamment) soient réalisées à part, et bien que le montage des épisodes diffusés ne soit pas réalisé en direct, Friends est tourné en public et d'une traite, à l'issue de près d'une semaine de répétitions. Le tournage face à un public d'environ trois cents personnes s'étale sur environ cinq heures et est enregistré par quatre à cinq caméras en même temps.
  • l'utilisation d'un humour à la fois visuel (mimiques ou cascades) et verbal ;
  • l'utilisation systématique d'événements, fortement ritualisée, du folklore américain tels que ThanksgivingNoëlHalloween, mais aussi les anniversaires, les fiançailles et les mariages, les enterrements de vie de célibataire, les baby showers, etc. Friends est sans doute un bon support pour l'apprentissage de la culture des États-Unis et pour apprendre un anglais courant et familier, ce qui explique en partie son succès auprès des jeunes non anglophones ;
  • le titre de tous les épisodes de la série en anglais commence par « The one with/without/where/after... », imitant la façon dont on décrit dans le parler familier un épisode dont on ne connait pas le titre (« Celui où... »« Celui avec... »). Cet effet humoristique n'a pas vraiment survécu à la traduction, les titres français commençant toujours par « Celui qui », erreur de traduction non corrigée au fil des épisodes.

 

Des thèmes plus graves

Les scénarios de Friends sont essentiellement fondés sur les déboires sentimentaux des personnages. Mais des thèmes plus graves (si l'on considère que l'amour n'est pas un thème grave) sont aussi traités, ce qui correspond bien à la fonction initiatique de la série, même si le ton reste humoristique.

  • La mort d'un parent ou d'un proche : Phoebe évoque souvent le suicide de sa mère, un soir de Noël, alors qu'elle avait 13 ans. Elle doit également affronter le décès de sa grand-mère. De même, Monica et Ross perdent leur grand-mère lors de la saison 1. Rachel est confrontée à la disparition de sa supérieure hiérarchique. Joey culpabilise après la mort de son impresario, Estelle. Les Friends ont parfois une réaction peu convenable à l'annonce de la mort d’une personne. Ainsi, Monica explose de joie lorsqu’elle apprend le décès d’une tante avec qui elle ne s’entendait pas. Plus tard, Rachel et Ross spéculent sur le décès d'une voisine âgée, pour récupérer son appartement.
  • Les relations conflictuelles entre membres d'une même famille : Friends ne donne pas une image idéalisée de la famille. Ainsi, les parents de Ross et Monica préfèrent ouvertement leur fils à leur fille, et Monica a toujours souffert d'être « la dernière » à leurs yeux. Chandler a honte de ses parents, en particulier de son père travesti et chanteur dans un cabaret à Las Vegas, et a mal vécu leur divorce. Le père de Joey trompe sa mère depuis plusieurs années. Phoebe s'entend mal avec sa sœur jumelle, Ursula, et Rachel n'a pas de très bons rapports avec ses sœurs, Amy et Jill, leur reprochant d'être restées des « filles à papa ». Les relations entre ces différents personnages ne vont d'ailleurs pas nécessairement s'améliorer avec le temps, chose assez rare dans une sitcom. Mais Friends ne donne pas non plus une image complètement négative de la famille : Ross et Monica sont ainsi des exemples de frère et sœur ayant de très bonnes relations entre eux.
  • La perte d'un travail et la recherche d'un emploi : tous les Friends seront confrontés un jour ou l'autre à ces problèmes. Ross se fait renvoyer du musée dans lequel il travaille lors de la saison 5 et sera ensuite professeur à l'université. Joey, en tant qu'acteur, est en permanence à la recherche d'un rôle ; il joue si peu qu'il finit par en perdre sa couverture sociale, alors même qu'il souffre d'une hernie. Monica et Phoebe se font renvoyer de leurs emplois respectifs. Rachel et Chandler quittent volontairement leur poste en espérant trouver une activité plus conforme à leurs souhaits (Rachel se fera par la suite elle aussi renvoyer), mais avec de gros problèmes financiers à la clef.
  • La maternité : Phoebe, pour rendre service à son demi-frère, accepte d’être mère porteuse pour son frère et sa belle-sœur, et elle se retrouve enceinte de triplés. En fait, les scénaristes ont rendu le rôle compatible avec la grossesse de l'actrice Lisa Kudrow. Rachel se retrouve involontairement enceinte de Ross, et elle décide de garder l'enfant pour l'élever toute seule, elle partage finalement la garde de leur fille Emma avec Ross. Une sœur de Joey, Gina, se retrouve également enceinte, alors qu'elle était « la seule à être allée à la fac » de la famille Tribbiani. Dès la première saison, Ross apprend que son ex-femme est enceinte de lui. Ils se partagent la garde de Ben.
  • La stérilité dans un couple et l'adoption d'un enfant : Monica désespère de ne pas pouvoir avoir d'enfant avec Chandler, alors que son seul désir est celui d'être mère. Ils apprennent qu'ils sont confrontés à un problème de stérilité et ils décident de recourir à l'adoption. La série montre alors leurs espoirs d'être choisis comme famille d'accueil. Après quelque temps d'attente, ils assistent à la naissance de leurs enfants adoptifs, des jumeaux mis au monde par une jeune femme, Erika.

Le scoop que l'on apprend dans cette "réunion" c'est le coup de foudre entre Jennifer Aniston et David Schwimmer, pour de vrai.

Au cours des confessions des comédiens dans cette réunion, James Corden pose la question que tous les fans de la série se sont posés : les acteurs ont-ils eu des histoires d'amour hors caméra ? La réponse est non. Mais David Schwimmer avoue qu'il a eu un gros coup de foudre pour Jennifer Aniston sur les premières saisons. Et ce "crush" était réciproque, à en croire l'actrice. "On craquait vraiment l'un pour l'autre,  mais sans opportunité réelle car l'un ou l'autre avait déjà quelqu'un dans sa vie, se souvient l'interprète de Ross. Donc on n'a jamais franchi le pas, on a toujours respecté ça." De son côté, l'interprète de Rachel aurait dit à David Schwimmer : "'Ce serait vraiment nul si la première fois qu'on s'embrasse ce soit diffusé sur une grande chaîne TV'. Et comme on pouvait s'y attendre, notre premier baiser était au Central Perk. On a fait passer l'amour qu'on avait l'un pour l'autre à travers Ross et Rachel." Plus tard, David Schwimmer se souvient des premières années du tournage de Friends : "On se blottissait l'un contre l'autre sur le canapé, et on s'endormait. Je me demande "comment les autres faisaient pour ne pas savoir qu'on avait un coup de foudre l'un pour l'autre ?" Mais les quatre autres autres acteurs l'affirment : ils étaient au courant de cette petite amourette qui n'a pourtant jamais aboutie.

 

On constate encore en 2021 l'impact qu'a FRIENDS dans notre quotidien car cette série reste la plus regardée au monde actuellement. Elle inspire encore les nouvelles générations car elle met en avant des valeurs fondamentales et des espoirs forts comme l'amitié altruiste et la quête d'un amour sincère. N'oublions pas que grâce à ses larges audiences Friends a exercé une certaine influence sur son public et au-delà, notamment dans le domaine de la langue et des modes de vie. Saviez-vous que le goût pour les Coffee Shops, la notion d'appartement cosy avec cuisine « à l'américaine » et la colocation, les grosses tasses à thé sont devenus populaires par le biais de la série ?

Tant d'autres choses encore qui nous inspire depuis 25 ans .  A une époque où les gestes barrières rythment nos quotidiens, où on ne peut plus embrasser ceux que l'on aime, ou prendre un café est à peine possible : Friends - Réunion est une vraie madeleine de Proust de cette douce époque loin du covid.

  •  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article