Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par www.matthieulamarque.fr

Michael Jackson à l'honneur au Grand Palais

L'exposition « Michael Jackson : On the Wall » va ravir tous les fans du roi de la pop. Ça s'annonce comme l'événement culturel de l'année 2018. 9 ans après la disparition du roi de la pop, le Grand Palais lui consacre une exposition intitulée « Michael Jackson : On the Wall », inspirée du nom de son cinquième album studio (Off the Wall) sorti en 1979 et produit par Quincy Jones

 

Le chanteur aux millards d'albums vendus dans le monde aurait fêté ses 60 ans. Décédé il y a neuf ans, il reste incontestablement le Roi de la Pop. Afin de lui rendre hommage, Le Grand Palais ouvrira ses portes du 23 novembre au 14 février prochain en proposant au public l’exposition anglaise Michael Jackson : On the Wall.

Cette importante exposition initiée par la National Portrait Gallery de Londres souhaite marquer l’influence de Michael Jackson sur l’art contemporain. Michael Jackson: On the Wall révélera à quel point, il est devenu, depuis le moment où Andy Warhol a utilisé son image pour la première fois en 1982, le personnage culturel le plus représenté du monde par les artistes contemporains les plus renommés. Son immense carrière et sa renommée internationale ont fait de lui une figure légendaire. Le parcours expose les travaux diversifiés d’une quarantaine d’artistes interrogeant la représentation de ce mythe.
Michael Jackson à l'honneur au Grand Palais

ENTRETIEN AVEC LA COMMISSAIRE ASSOCIÉE DE L’EXPOSITION
VANESSA DESCLAUX

Cette exposition Michael Jackson : On the Wall est présentée d’abord à Londres à la National Portrait Gallery. Celle du Grand Palais sera-t-elle différente ?
VD : Oui, car les scénographes ont la liberté d’imaginer une architecture à l’intérieur d’un volume unique, dans la Galerie Sud-Est. Par ailleurs, nous avons souhaité ajouter des oeuvres d’artistes français, comme Anne Bourse ou Jean-Luc Blanc. Nous avons aussi initié des commandes à des chorégraphes afin d’évoquer Michael Jackson dans le champ de la danse contemporaine en France.

Quels en sont les thèmes majeurs ?
VD : L’exposition présente une sélection d’oeuvres de la fin des années 1970 à
aujourd’hui qui abordent la figure et l’oeuvre de Michael Jackson. Le parcours est à la fois chronologique et thématique, avec des ensembles importants d’oeuvres d’artistes comme Todd Gray ou David LaChapelle. Ces créations explorent la complexité de cet artiste, tant sur le plan de la personnalité que sur ses choix artistiques musicaux et chorégraphiques et comment il dialogue avec les enjeux sociaux, culturels et politiques de son temps. L’idée est de proposer des éclairages sur ce chanteur pop vis-à-vis de la constitution d’une identité africaine-américaine dans la seconde partie du 20e siècle. L’impact considérable qu’a eu le succès fulgurant de Michael Jackson dans les années 1980 fait de lui un exemple emblématique du rêve américain, c’est-à-dire de l’ascension sociale et de l’accession à la célébrité. Nous mettrons également en lumière des motifs de prédilection dont se sont saisis les artistes : les gestes iconiques comme le Moonwalk, la transformation physique ou des représentations de l’artiste empruntant aux codes de la religion ou de la royauté. L’importance des fans qui perpétuent le mythe aura aussi une place importante dans l’exposition.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur vos choix muséographiques et la
scénographie ?

VD : L’enjeu était de former des ensembles cohérents malgré la grande hétérogénéité des pièces d’un point de vue esthétique. Nous avons voulu rendre hommage à la dimension spectaculaire des concerts ou des clips vidéo qui ravit tellement ses fans, tout en reconnaissant la nécessité de donner aux œuvres un contexte qui permette de les voir pour elles-mêmes. Nous avons privilégié des contrastes noir et blanc et fait usage d’un noir pailleté sur certaines cimaises, pour le mobilier d’exposition et dans la charte graphique (titres des textes de salle). La mise en lumière se réfère ponctuellement à l’éclairage scénique par l’utilisation de projecteurs. Des alcôves semi-fermées
permettront de créer des espaces plus intimes et offrent une expérience plus
immersive des œuvres audiovisuelles en maîtrisant la diffusion du son dans
l’exposition.

Qu’attendez-vous des réactions des visiteurs de cette exposition ?
VD : Nous espérons que les fans de Michael Jackson, ceux qui connaissent
ses albums et ses clips vidéo sur le bout des doigts, découvriront de nouvelles perspectives au sujet de leur idole à travers le regard des artistes présentés. Pour ceux qui aiment l’art, et l’art contemporain en particulier, mais connaissent
peu l’oeuvre de Michael Jackson, nous pensons que l’exposition pourra les initier de manière singulière à son univers créatif protéiforme. Pour le « King of Pop », la question esthétique constituait un fil rouge, jusque dans les moindres détails de ses pochettes de disques et de ses costumes de scène. Il est possible que ces amateurs d’art soient surpris par le foisonnement des oeuvres présentées. Nous espérons que cette richesse et cette complexité interpelleront
positivement les visiteurs.

Michael Jackson à l'honneur au Grand Palais

Exposition de Londres

Une quarantaine d'artistes exposés

L’exposition, dirigée par le Dr Nicholas Cullinan, le directeur du musée londonien, présentera des œuvres d’une quarantaine d’artistes internationaux, inspirés par le chanteur, décédé le 25 juin 2009 à l’âge de 50 ans. Parmi eux, Andy Warhol, qui a utilisé l’image de la star dès 1982 pour un portrait passé à la postérité - et avant les opérations chirurgicales - mais aussi David LaChapelle, Paul McCarthy, Rita Ackerman, Yan Pei Ming ou encore Jordan Wolfson.

Certaines des œuvres sélectionnées proviennent de collections publiques, d’autres privées. Plusieurs ont été réalisées spécialement pour l’occasion. "Tous les artistes, bien qu’ils soient issus de générations variées, de régions du monde différentes, et emploient des supports de création multiples, sont fascinés par ce que Michael Jackson représentait et ce qu’il a inventé", explique Nicholas Cullinan, qui a réalisé le livret de l’exposition en collaboration avec la romancière Zadie Smith.

TARIF                                                                                                                     Plein tarif : 12 €
Tarif réduit : 9 €
Tarif tribu (4 personnes dont 2 jeunes de 16-25 ans) : 33 €

HORAIRES                                                                                                             Lundi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche de 10h à 20h
Mercredi de 10h à 22h. Fermeture hebdomadaire le mardi

Fermeture à 18h les 24 et 31 décembre 2018
Fermeture anticipée à 19h le 23 novembre 2018

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article