Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par www.matthieulamarqe.fr

Nous avons appris ce jour par son agent à l’AFP le décès de l’animateur Pierre Tchernia à l’âge de 88 ans.

Monsieur Cinéma est décédé à l'âge de 88 ans  !

BIOGRAPHIE

Fils d'Isaac Tcherniakowski, un ingénieur d'origine juif Ashkénaze en chauffage central né en 1874 à Odessa Empire russe et ayant fui en 1898 la misère, et de Aimée Dufour, couturière, le jeune Pierre fréquente assidûment le Magic-Ciné, salle de cinéma de Levallois-Perret où la famille s'est installée.

Frère cadet de l'océanographe Paul Tchernia (1905-1986), il est élève au lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine. Au terme de sa scolarité, il entre à l'École Nationale de photographie et de cinématographie (ENPC) " Vaugirard " , puis intègre l'Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC). Dans cet établissement, il se lie d'amitié avec Yves Robert, Jean-Marc Thibault et Jean Richard. Diplômé en 1948, il trouve son premier emploi comme régisseur d'une tournée théâtrale en Allemagne.

TELEVISION

En collaborant au Club d'essai de la radiodiffusion française, il fait la connaissance de Pierre Dumayet et participe à la création du tout premier journal télévisé français en 1949. Il anime l'émission Les Amoureux de la tour Eiffel en 1951 et crée une série d'émissions comme Monsieur Muguet s'évade, La Boîte à sel (1955-1960) et La Clé des champs (1958-1959). Il produit et présente L'Ami public numéro un, émission constituée d'extraits des productions Disney à partir de 1961 sur la Première chaîne de la RTF. Devant le succès (l'émission durera 17 ans), il crée en 1964 sur la Deuxième chaîne de l'ORTF SVP Disney qui, elle, durera 14 ans.

Il coanime Cinq colonnes à la Une à partir de 1965. Il remporte la « Rose d'or » et le prix du jury de la presse au Festival de la Rose d'Or à Montreux en 1966 pour L’Arroseur arrosé, un documentaire humoristique en hommage aux frères Lumière écrit en collaboration avec Goscinny et Jean Marsan. Il commente également le concours Eurovision de la chanson pour la télévision française à douze reprises entre 1958 et 1974

À partir de novembre 1966, il présente Septième art, septième case, le premier jeu télévisé consacré au cinéma4. Il anime ensuite, de 1967 à 1980, Monsieur Cinéma5. De 1976 à 1982, il est le maître de cérémonie des Césars (en 1982 avec Jacques Martin). Il anime aux côtés de Jacques Rouland l'émission Jeudi Cinéma de 1980 à 1981, devenue Mardi Cinéma de 1982 à 1987, puis à partir de 1988 Bonjour la télé avec Frédéric Mitterrand. Il participe aux côtés d'Arthur à l'émission Les Enfants de la télé de sa création, en septembre 1994, jusqu'en juin 2006, l'émission se poursuivant sans lui depuis lors. Il est toutefois toujours crédité au générique. .

CINEMA

En 1961, Pierre Tchernia coscénarise avec Robert Dhéry et Alfred Adam La Belle Américaine avec la troupe des Branquignols, dont Louis de Funès et Jean Carmet. Le film est un succès et s'avère le début d'une belle collaboration avec Robert Dhéry.

Avec son ami le scénariste René Goscinny, il écrit en 1972 le scénario de son premier long-métrage de cinéma, Le Viager, avec Michel Serrault dans le rôle principal et une pléiade d'acteurs connus (Michel Galabru, Claude Brasseur, Yves Robert, Jean Carmet, Jean Richard, Odette Laure, Gérard Depardieu à ses débuts, Rosy Varte, Jean-Pierre Darras, etc.). Le film est un tel succès que Tchernia réitère sa recette en 1974 avec Les Gaspards, toujours avec Serrault, Galabru, Depardieu et Carmet, mais aussi Philippe Noiret, Annie Cordy et Chantal Goya. Dès lors, Pierre Tchernia gardera le même acteur principal, Michel Serrault, pour la quasi-totalité de ses films et téléfilms.

Il fait lui-même quelques courtes apparitions dans les films de ses amis (garde-champêtre dans La Guerre des boutons d'Yves Robert, présentateur dans La Belle Américaine, président du jury dans Le Petit Baigneur) mais aussi dans les siens (journaliste dans Le Viager et La Gueule de l'autre). Il est aussi le narrateur des longs métrages de la série Astérix le Gaulois.

Le 18 mai 2008, il fait sa dernière apparition télévisée en tant qu'invité dans l'émission de France 2 Vivement dimanche présentée par Michel Drucker

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article