Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par www.matthieulamarque.fr

How to get away with murder, la nouvelle série qui casse les codes du genre.

Disponible depuis le lundi 30 mai sur Netflix France, How to get away with murder partage bien des points communs avec les autres productions Shonda Rhimes

How to get away with murder, la nouvelle série qui casse les codes du genre.

Arrivée en douceur dans le monde des séries télé avec le soap hospitalier Grey’s Anatomy, la productrice Shonda Rhimes s’est taillée une place au soleil en une décennie. Reprenant des codes de la télé qui ne datent pas d’hier, elle a réussi à en extraire ce qu’on pourrait appeler “la série moderne” de network : accrocheuse, sexy, destructurée, où les minorités ont enfin voix au chapitre.

En cela, How to get away with murder est peut-être le prototype le plus abouti de la team Shonda Rhimes. Comme toujours dans ses shows, on retrouve une figure tutélaire féminine. Après Olivia Pope (Kerry Washington), faites la connaissance d’Annalise Keating (Viola Davis, parfaite, devenue la première femme noire à obtenir un Emmy de la meilleure actrice principale dans un drama), brillante avocate et professeure à l’Université de Philadephie.

Chaque année, cette working woman accomplie choisit cinq étudiants en droit pour l’assister au sein de sa firme. Mais cette fois, tout va déraper, et le groupe se retrouve mêlé à un meurtre. Le destin d’Annalise est alors inextricablement lié à celui de ses élèves.

La série de Peter Nowalk (un fidèle du crew Shonda Rhimes depuis 2008) use d’astuces narratives vieilles comme le monde, en y ajoutant un twist résolument moderne sur le fond (plus de cynisme, plus de sexe, de relations ambivalentes) comme sur la forme. Cette première saison mélange plusieurs genres ultra-populaires : le slasher (avec ce côté “souviens-toi de ce qu’on a fait l’été dernier”), le “whodunit” (qui est le tueur ?) ou encore le procedural (une affaire par épisode). Bonne nouvelle, Shonda Rhimes et ses équipes ont aussi compris qu’il ne fallait pas trop jouer avec les nerfs des fans : on apprend le fin mot de l’histoire au cours de cette première saison, disponible en intégralité sur Netflix.

How to get away with murder, la nouvelle série qui casse les codes du genre.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article