Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par MATEO

NIGHT CALL

Date de sortie26 novembre 2014 (1h59min)Réalisé parDan GilroyAvecJake Gyllenhaal, Bill Paxton, Rene RussoGenreThriller , Drame

Même si Night Call vous fera sans doute penser à Drive, gros succès critique de l’année 2011 avec le même lieu d'action, la même esthétique, les mêmes courses poursuites de voiture dans la nuit. Puis si le choix du titre du film pour la France, pourtant en anglais, diffère de sa version américaine (Night Crawler) c'est une idée des distributeurs qui ont décidé de faire une clin d’œil (trop prononcé à mon goût) au désormais célèbre titre de Kavinsky issu de la bande originale de Drive. Des paroles extraites du titre culte « There's something inside you It's hard to explain » (il y a quelque chose en toi, c'est difficile à expliquer ) annonce déjà toute la complexité du héros. Pourtant, quand vous sortirez de la salle vous saurez que Night Call est différent, mais aussi bien meilleur que Drive !

Night Call, c’est l’histoire de Lou Bloom (Jake Gyllenhaal), un jeune homme doté d’une foi presque mystique pour le rêve américain. Un petit trafiquant nocturne mais qui reste persuadé qu’accéder à un véritable travail reste le meilleur moyen d’exister. Témoin d’un accident de la route, il découvre par hasard un métier taillé pour lui : chasseur d’images pour les télévisions locales. Équipé d’une petite caméra numérique, il écoute les fréquences radio de la police, et tente par tous les moyens d’arriver sur les scènes de ces drames ordinaires afin de vendre ces images à la télévision locale. Encouragé par la présentatrice de la chaîne, il décide de prendre un assistant, qu’il va entraîner dans sa quête absolue de sensationnalisme. Mais ce voyeurisme malsain réveille les pires instincts de Lou. Sans aucune déontologie journalistique, il sombre dans un cynisme presque criminel…

Portée par un Jake Gyllenhaal en transe, l'histoire nous démontre notre fascination pour la violence. Le réalisateur/scénariste accuse la course au sensationnalisme de manière féroce. Il conclura que c’est à cause des bas instincts du public que les journaux télévisés façonnent fatalement l’information. Quelles sont les limites d'une société où tout le monde peut s’improviser chasseur d’images ? Le film noir de cette année 2014 !

www.matthieulamarque.fr

NIGHT CALL
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article