Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CINEMA

ALL CHEERLEADERS DIE , des pompom-girls zombies !

Lucky McKee est certainement l'un des réalisateurs américains qui dépeint le mieux le côté obscur de l' Amérique profonde. Le cinéaste s’est toujours plu à faire le portrait de personnages féminins psychologiquement et physiquement torturés, victimes de leur propre folie ou de celle de leurs congénères. Le public l'avait découvert avec "May" il y a une dizaine d'années. L'histoire d'une fille un peu paumée, travaillant chez un vétérinaire et révant de l'homme parfait au point de se le confectionner elle-même. Un clin d'oeil à Franckenstein biensur. Puis vint d'autres films jusqu'à la bombe "The Woman" sorti en 2011. Un scénario écrit à quatre mains entre le réalisateur et l'auteur américain Jack Ketchum. Cet écrivain américain dont, en 1995, Stephen King le compare à Clive Barker ou à Jim Thompson pour son sens de l'horreur et sa prose concise, et il déclare qu'il le tient pour le deuxième plus important écrivain américain vivant, derrière Conan McCarthy. Cette terrible histoire d'une femme cannibale séquestrée par une riche famille américaine qui souhaitent la civiliser aura marqué les spectateurs.

Pour son dernier film, le réalisteur Lucky McKee décide de s'attacher à un groupe de pom-pom girls. Le film commence comme un teen-movie classique où le spectateur découvre, comme l'héroine (une blogueuse infiltrée dans le groupe pour écrire un article) le quotidien des Cheerleaders avec leurs codes, leurs petits secrets et qu'elles se nomment "les chiennes" dans la version originale. Puis il y a les garçons en face d'elles qui ne pensent qu'aux entrainements, à l'alcool et à conclure avec ces filles. Rien de bien original n'est ce pas ? Sauf que les les auteurs ont eu la bonne idée d'avoir imaginé le personnage de l'amoureuse gothique jouée par Sianoa Smit-McPhee. Moquée par les éléves du lycée à cause de son intéret pour les "cailloux magiques" et les filles, elle ne reste pas loin de ce groupe de filles car elle sait que quelquechose de grave va se passer.

Les réalisateurs ont pris le temps de bien installer leurs jeunes héros et de présenter largement leurs caracteres, leurs sentiments etc... Et lors d'un entrainement de ces cheerleaders, en mode "caméra au point", sa chef de fille s'explose la tête la premiére lors d'une figure. Elle meurt sur le coup. Le ton est donné : film radical... et drôle. Quoique lorsque ces pauvres cheerleaders sont laissées pour mortes par leurs mecs, dans une voiture au fond d'une rivière, le ton du film change. En effet, l'amoureuse gothique a prié très fort avec ses cailloux magiques et les a fait revenir à la vie. Amochées, froides et avides de sang, la team débarque au lycée pour se venger de ses mecs. Et le film prend une tournure de guerre des sexes à la fois drôle et terrifiante. Les effets spéciaux et les maquillages sont efficaces, les scènes d'action et gores bien réalisées. Un bon moment... Attention à la dernière image car votre attitude vous prouvera que vous en voulez encore.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article